Christophe Desjardins (1962-2018) …In memoriam

L’altiste Christophe Desjardins nous a quittés à l’âge de 57 ans, le 13 février 2020. Á l’âge de 28 ans, il a rejoint les solistes de l’Ensemble Intercontemporain de Pierre Boulez. « Devenir un « chanteur d’alto », demandait le compositeur italien Luciano Berio à l’altiste Christophe Desjardins pour son interprétation de Naturale. Cette œuvre est gravée dans le marbre, sur un CD, Voix d’alto : Berio et Feldman réalisé sous le label Æon. L’Académie Charles Cros l’avait récompensé en 2005 d’un Grand prix du disque Musique contemporaine. Le disque a fait l’unanimité des critiques musicaux ainsi il reçut coup sur coup un Diapason d’or, un Choc du Monde de la Musique et le 4 F de Télérama. En 2010, la Commission musique contemporaine de l’Académie Charles Cros lui attribuait un Coup de cœur pour Alto / Multiples où l’on croise les compositeurs Hindemith, Zimmermann, Berio, Grisey, Carter, Nunes, Boulez, Harvey, Rihm, Fedele et des maîtres anciens interprétés sur un alto vénitien de 1730 du luthier Francesco Goffriller. De nombreuses œuvres ont été par Christophe Desjardins dont Alternatim de Luciano Berio, Partita 1 pour alto et électronique en temps réel de Philippe Manoury, Jubilus, concerto de Jonathan Harvey mais aussi des solos de Michael Jarrell et Patrice Marcland mais également Les lettres enlacées Il de Michaël Lévinas ou Diadèmes de Marc-André Dalbavie ou encore Waves de Denis Cohen. Il est à noter qu’il a constitué ces dernières années un duo avec l’accordéoniste suisse Theodor Anzellotti dont porte témoignage le cd ...Of Waters Making Moan chez Winter & Winter. Il enseignait depuis 2011 au Conservatoire nationale supérieur de musique de Lyon. Il aura été la « voix d’alto » de la musique contemporaine de la fin du XXe et du début du XXIe siècle.