Bulles Belles Bulles

À partir de 18 mois

S’il y a un art très difficile, c’est bien celui d’écrire pour les très jeunes enfants des chansons qu’on puisse leur chanter et qu’ils puissent également chanter. Hélène Schalk Collomb offre à leur écoute une série de mélodies, canzonettes et autres villanelles dans l’écrin d’un accompagnement qui les transforme en autant de pierres précieuses. La grande difficulté, résolue ici avec maîtrise, est celle de combiner diversité et richesse instrumentale avec sobriété et parcimonie dans l’utilisation. Dans ce disque, tout a l’air évident ; cette simplicité est le résultat d’un travail d’épure pour s’affranchir de tout ce qui est clinquant, poudre aux yeux et autres gadgets inutiles. Chaque son, dans la grande variété des titres, conduit à l’essentiel. Cela se confirme quand on écoute la version play-back des chansons dont chacune présente un grand intérêt musical, indépendamment de savoir si on va utiliser telle ou telle plage pour faire chanter les enfants. Chaque titre est construit différemment. La Maison de Tom Pouce, par exemple, réussit à se construire en partant de quelques mots, d’abord parlés de façon rythmée, progressivement mélodiés, puis repris en chœur avant de se terminer en canon, le tout en 1 minute 20. L’excellence n’est pas dans ce qui brille, mais dans ce qui est vrai. Là sont la virtuosité et la grande leçon de la Compagnie de l’Épouvantail.

À lire aussi…