Le Grand Pestac

Le chanteur annonce le grand spectacle de cirque où vont se succéder acrobates, contorsionniste, dompteur, lanceur de couteaux, prestidigitateur, fakir. Avec ensemble de cuivres à l’appui. Et à l’affiche, pour chaque numéro, un(e) artiste accompagne le présentateur : Karimouche, Aldebert, Wally, Mell, Monsieur Roux, etc. Syrano les invite parce qu’ils font partie de la famille du spectacle, et leur donne à jouer leur rôle habituel dans le domaine artistique : Karimouche la contorsionniste qui se joue des mots, Mell qui peut marcher sur des braises comme le fakir, Wally le funambule chantant au dessus des conventions académiques. Et comme le clown triste qui regarde d’un œil lointain ce spectacle, les chansons sont amères, telle celle sur l’échassier, l’assistante du lanceur de couteaux, les siamoises, le funambule. Tous les textes sont indissolublement au premier et au second degré, et c’est la force de ce disque de ne pas être simplement ce qu’on croit. Comme si l’on assistait dans les coulisses à la vraie vie de ces artistes du grand spectacle. Une très belle écriture, une belle collaboration, de belles musiques, une belle interprétation : bravo l’artiste !

À lire aussi…