Marre Mots

L’entrée en voix et en musique laisse prévoir qu’il va se passer quelque chose d’intéressant. En quelques mesures tout est présent dans ce que l’on retrouve ensuite dans l’ensemble du disque. Voix parlée, polyphonie, riffs musicaux qui suivent les interventions vocales, les appellent ou les commentent : une vraie réussite dans la composition. Les textes, quant à eux, sont révélateurs de ce qui habite l’enfant quand il est seul, en classe, dans une cour de récréation, quand le père ne sait pas ce que c’est d’avoir un fils, quand l’institutrice n’écoute pas les questions. Il y a l’enfant avec ses peurs et sans potes. Il y a l’enfant qui est le plus petit, avec un nez en patate et une chemise qui est moche, et donc boudé par les copains. Tout cela n’est pas très gai, mais il est vrai qu’à cet âge là, on se pose déjà des questions : « qui a inventé la mort ? ». Ne pas prendre en compte cette question en l’évacuant dans l’anecdotique ou les réjouissances de pacotille n’aide pas non plus à assumer les troubles secrets de l’enfance. Pour toutes ces raisons, on ne peut que conseiller une écoute accompagnée.

À lire aussi…