Nanan !

Il y a des mots rares, que l’on n’entend plus beaucoup dans les conversations, et qui ont un parfum de poésie d’un autre temps. Il fallait oser l’écrire en gros caractères sur une pochette, et tant mieux s’il intrigue ceux qui le découvriront pour la première fois. Car une autre démarche inhabituelle surprend également à l’audition dès le CD mis dans le lecteur : la délicatesse, la tendresse, le ton employé par Lydie Dupuy, batteuse (auteure, compositrice, directrice artistique). L’introduction sur la pochette donne la clé : une mère emmène son fils au concert. C’est tout simple. Elle lui fait découvrir les musiques qu’elle aime et dont elle se nourrit. Belle leçon d’éducation musicale : faire écouter des choses dont on ne se demande pas si c’est pour adultes ou pour enfants. Et justement le jazz proposé par Lydie Dupuy pour ses enfants n’est pas facile. Les mélodies non plus. Mais elles sont bien jouées, bien enregistrées, et intéressantes. Toute la place est donnée à la musique, à l’orchestre et au chant. Nul doute que d’autres enfants, écoutant ce disque avec leurs parents, y trouveront le même bonheur.

À lire aussi…