Le bruit des lettres

Textes de Jeanne Boyer, illustrations de Julien Billaudeau, interprétation d’Alexandra Mori.

On imagine combien les parents, se saisissant de ce livret disque, ne pourront pas en rester à une simple écoute et s’amuseront à chercher avec leur enfant d’autres richesses de langue en jouant avec les mots et les sonorités. Car toutes les lettres de l’alphabet y passent, l’une après l’autre. Apprendre l’alphabet par l’ampleur phonique inscrite en chaque lettre, c’est autre chose qu’un exercice d’école, c’est un vrai jeu musical. Toutes les possibilités ne sont pas explorées : justement cela laisse un espace infini pour que chacun continue à poursuivre sa propre exploration. J’imagine le plaisir que prendront les enseignants dans les classes maternelles à faire ausculter chaque lettre par les enfants. Ceux qui se contentent de les aborder dans le dessein de les destiner à composer des mots se privent d’un grand plaisir. Les Instituts Français à l’étranger devront mettre l’ouvrage en bonne position dans leurs médiathèques pour ouvrir un espace immense, celui des jeux de la langue, à l’image des illustrations espiègles du livret.

À lire aussi…