Le carnaval jazz des animaux

A l’origine point de texte pour accompagner Le carnaval des animaux. Ce qui n’a pas manqué de titiller l’imagination des auteurs : après Francis Blanche, Pepito Matéo, Eric-Emmanuel Schmidt, Carl Norac, c’est le tour de Taï-Marc Le Than auteur du roman Jonah de s’y coller. Il imagine un loup qui se fait inviter au carnaval, histoire de s’offrir un bon petit festin à la fin du défilé. Voilà pour l’histoire amusante et enlevée racontée avec finesse par l’élégant Édouard Baer. La musique, c’est l’affaire du Amazing Keystone Big Bang qui n’en est pas à son coup d’essai en matière d’adaptation jazz des grands classiques : on se souvient encore de leur réjouissant Pierre et le Loup et le jazz. Ici chaque bestiole est associée à un instrument et un style de musique : saxophone et mazurka pour les tortues, tuba et valse pour l’éléphant, trompette et funk pour la basse-cour, flûtes traversières et samba pour la volière... c’est à l’origine un concert-spectacle qui a réuni 6000 enfants lors de sa création au festival Jazz à Vienne le 26 juin 2015.

À lire aussi…