L’énorme crocodile

Un classique de la littérature enfantine, signé par Roald Dahl avec son humour habituel. L’énorme crocodile voudrait bien manger un enfant, dodu et bien juteux. C’est délicieux, n’est-ce pas ? Mais les autres animaux de la jungle ne l’entendent pas ainsi. Ils vont s’organiser pour déjouer ses affreux plans.
L’histoire est mise en musique par Isabelle Aboulker à la façon d’une comédie musicale. Excellente interprétation de l’orchestre de chambre de Paris et des enfants du chœur des Polysons, dirigés par Pierre Dumoussaud. Une mention particulière aussi aux chanteurs : le baryton Yann Toussaint dans le rôle de l’affreux crocodile, le ténor Yves Coudray en singe et en éléphant et la soprano Anne Baquet, Dodu-de-la-plume.
Les illustrations très fines et très humoristiques de Quentin Blake, façon BD, sont un régal. Et comme toujours la lecture de François Morel nous ravit, avec juste le recul nécessaire par rapport au texte. Un petit chef-d’œuvre.

À lire aussi…