Redondaine

Gigi Bigot a un talent inimitable pour raconter des histoires ! Avec sa voix grave, son humour débordant, elle fait d’histoires banales ou merveilleuses des moments savoureux. Elle sait traduire et adapter des histoires de tous les temps au monde d’aujourd’hui. Et surtout, elle connaît son public et sait s’adapter, et elle utilise tous les ressorts d’une narration : sa voix s’envole, se fait mystérieuse, elle interroge, et elle se tait, elle imite les oiseaux, les animaux, elle s’étonne, elle frissonne et le public avec elle !!

Dans ce disque, elle raconte des histoires à des enfants, présents sur l’enregistrement, (ceux de la classe de Jean-Marc Dancie de l’école élémentaire Jean Zay de Clermond Ferrand), des histoires de chez eux mais aussi des histoires venues d’ailleurs. Et grâce à elle, on finit par croire à la venue du diable, à la descente de Redondaine du ciel, aux loups qui acceptent d’attendre avant de dévorer les enfants…

Gigi Bigot est secondée par une musique parfaitement décalée et de circonstance, un jazz improvisé que joue souvent en solitaire le trompettiste Thierry Daudé, et que rejoint parfois le percussionniste Alfred Spirli. Aux samplers, Robert Arnold.

À lire aussi…