Coeur battant

D’après la Reine des Neiges d’Andersen Texte et musique d’Anne Boutin-Pied, illustration de Charlotte Volta

Anne Boutin-Pied est un peu une troubadouresse ou une « trobairitz » des temps modernes : elle s’empare de notre patrimoine des contes, en l’occurrence ceux d’Andersen, et les raconte à sa façon, parfois en les chantant, en les murmurant ou les clamant, s’accompagnant de son alto ou les rythmant de petites percussions. Le résultat est parfois surprenant, il faut s’habituer à cette scansion personnelle, aux entorses que la musicienne-conteuse fait au texte original, mais elle parvient rapidement à envouter celui qui prend le temps d’écouter. Son choix s’est porté sur un très beau conte, celui de la Reine des Neiges, qu’elle adapte librement, ré-écrivant avec la sensibilité d’une jeune femme du 21 ème siècle l’une de ces histoires éternelles où il est question d’amour, de sorts jetés et dénoués, de sorcières douées de pouvoirs, qu’elle a mis en bouche avec des mots à elle, dont elle chante soudain les dialogues, qu’elle raconte en rythmant le récit de phrases courtes qui font avancer l’action, jouant ainsi avec l’attention de celui qui écoute. La musique, elle, rappelle souvent celle des répétitifs américains, ou des chansons populaires venues du fond des temps. La musique crée le suspens, elle envoûte, elle hypnotise comme une magicienne du conte. Elle ne répond à aucune question. Et parfois, des échos du monde se font entendre.

La voix un peu voilée de la conteuse, un peu gouailleuse, qu’elle utilise aussi parfois comme un instrument, fait écho aux accents un peu graves de son instrument, l’alto, le mal aimé des cordes, pourtant si près de la voix.

Le résultat est un très bel album illustré avec discrétion et poésie par Charlotte Volta qu’écouteront avec plaisir petits et grands.

À lire aussi…