De Tombouctou à Bombay

Des percussions, rien que des percussions (ou presque), mais quelle richesse de rythmes et de sonorités ! Balafon, doum-doum, bendirs, naffar, dhol, percussions vocales... Kattam a étudié le djembé en Guinée, les congas à Cuba, la derbouka au Maroc... De l’Afrique de l’Ouest à l’Inde en passant par le Maghreb et le Moyen-Orient son répertoire éclectique s’appuie sur la tradition mais n’hésite pas à puiser chez Stromae (Allez on danse), dans la BO du film Madagascar (I love to move it) ou dans une chanson enfantine (Si tu aimes le soleil). Dub, rap, funk, pop, techno, electro, rien ne lui résiste.
On entre ainsi de plain-pied dans une musique joyeuse et dansante, accompagné par un chœur d’enfants enthousiastes et une brochette d’invités de choix. Le petit dépliant (un peu succinct) donne des indications sur le contenu musical et les instruments.

À lire aussi…