Les saisons

Ensemble Le Concert Idéal, dir. artistique et violon solo : Marianne Pikett

Deux enfants perdus. Ils ont un pouvoir magique. Mais ils ne le sauront que peu à peu, le temps de vivre quelques aventures. On découvre rapidement que l’intérêt de ce livre-CD n’est pas dans l’histoire mais dans la présentation musicale à des enfants de deux compositeurs immenses à travers deux œuvres rassemblées par un titre similaire : les Saisons. Le livre est superbe, tant par ses illustrations que par les notices sur chacun de ceux qui sont intervenus dans sa fabrication. Si Vivaldi, pour beaucoup de familles, ne sera pas une découverte, les Cuatro Estaciones de Piazzolla le seront certainement davantage, ce qui est une idée musicale généreuse de ne pas se cantonner à un répertoire connu. (Une notice rappelle utilement que Vivaldi est également tombé dans l’oubli après sa mort, avant de revenir en gloire deux cents ans plus tard). On est reconnaissant à l’éditeur d’avoir donné l’œuvre intégrale d’Astor Piazzola en finale de la publication. Le livre fournit des notices claires et fort bien synthétisées sur les compositeurs, les instruments, les musiques, et tous ceux qui ont participé à la réalisation de l’ouvrage. On ne pouvait mieux célébrer le printemps 2016 qu’en ouvrant un cycle qui conduira, saison après saison, jusqu’à l’hiver prochain.

À lire aussi…