L’ennui des après-midis sans fin

Paroles et interprétation : Gaël Faye
Musique : Guillaume Poncelet
Illustrations : Hippolyte

Quelle bonne idée que cette édition en solo, sous forme d’un magnifique livre-disque, de cette chanson extraite du disque Pili pili sur un croissant au beurre, sorti en 2013, composé par l’artiste franco-rwandais, rappeur, auteur-compositeur-interprète et écrivain (Petit pays recevait en 2016 le Goncourt des lycéens). Cette chanson, douce et mélancolique, aux allures de slam, évoque les temps de son enfance au Burundi, ces après-midi où il n’y avait rien à faire à l’heure de la sieste, avec l’aquarium comme seul écran à regarder, les jeux sur le carrelage frais ou sous le soleil entre copains, la pluie torrentielle des orages... Pour raconter ce train-train quotidien, comme il le nomme, Gaël Faye use d’une langue poétique qui en quelques mots fait surgir des images d’une grande force évocatrice, servies par sa voix mélodieuse, la musique de Guillaume Poncelet et les arrangements légers.
Certainement pas écrite pour les enfants, d’autant que la langue de Gaël Faye n’est pas simple, la chanson devient, sous cette forme de livre-disque grand format, une histoire qui, au contraire, résonnera auprès de nombreux enfants. Lequel ne s’est pas ennuyé au cours d’un long après-midi d’été dans l’attente qu’il se passe enfin quelque chose et a déployé alors toute son imagination pour s’occuper ? Les images de l’illustrateur Hippolyte, au fusain et à l’aquarelle, dans les tonalités de vert et de jaune, font superbement écho au texte de la chanson qui court dessous et permet ainsi aux jeunes lecteurs et auditeurs de s’imprégner de la langue poétique de Gaël Faye, tout en écoutant, par exemple, la version instrumentale sur la seconde plage du CD. Une belle réussite !

À lire aussi…